Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 09:08

Alain et Hervé

20/10/2012 Nord Littoral

Cinq mois ont passé depuis les élections législatives mais le scrutin a imprimé une marque profonde dans le paysage socialiste de la 6e circonscription du Pas-de-Calais. Hervé Poher, président de la communauté de communes des Trois-Pays, vice-président du conseil général et candidat dissident, revient sur son exclusion du parti socialiste.

 

« Je trouve que le parti socialiste a beaucoup innové avec Alain Méquignon et moi », sourit Hervé Poher. L'élu guînois avait maintenu sa candidature face à celle, portée par le parti socialiste, de Brigitte Bourguignon. Pendant la primaire, deux scrutins étaient proposés aux militants socialistes, l'un pour les candidats masculins, l'autre pour les candidates. Jack Lang, le député sortant, s'est désisté au dernier moment, laissant Hervé Poher seul en lice chez les hommes. Le PS a fait le choix de Brigitte Bourguignon. « On a fait voter les gens et, après, on a changé le résultat, remarque Hervé Poher. La parité ? Il fallait en parler avant, mais ce n'était pas possible tant que Jack Lang maintenait sa candidature ».

 

C'est autant la forme que le fond qui le choque : « Le PS a testé avec nous un nouveau mode de gouvernement, les militants sont devenus de la pâte à modeler. Localement, ils nous avaient accordé leur confiance ».

Le candidat n'a pas pu faire valoir sa position devant les instances de son parti : « D'habitude, avant d'exclure quelqu'un, on lui demande de s'expliquer. On ne m'a rien demandé ! En janvier, j'ai seulement participé à une réunion avec Catherine Génisson et Brigitte Bourguignon, à Marquise. Le 14 février, j'ai reçu une lettre du bureau parisien du PS qui me disait que ma candidature ne les satisfaisait pas. Le 25 avril, j'ai reçu un SMS qui m'avertissait de mon exclusion et qui me donnait deux jours pour changer d'avis. On m'a exclu avant même que je dépose officiellement ma candidature. J'ai reçu ma lettre d'exclusion le 27 avril alors que j'ai déposé ma candidature le 14 mai. Alain Méquignon, mon suppléant, a été exclu au même moment, alors qu'il était au PS depuis 38 ans... »

 « Ce serait dégradant de repartir avec le PS » Hervé Poher a répliqué par une lettre avec accusé de réception destinée à Martine Aubry, pour lui communiquer les noms de ses soutiens socialistes qui devaient, selon la première secrétaire, être exclus. Il n'en a rien été.

Les démissions de dizaines de socialistes des Trois-Pays n'ont pas été acceptées par la fédération. Ils reçoivent toujours des courriers du parti. Ce qui n'est pas le cas du dissident : « Je n'existe plus pour le PS. Techniquement, je suis exclu pour une durée de deux ans mais je ne me vois pas repartir avec le parti socialiste, la page est définitivement tournée. Ce serait dégradant de repartir avec le PS ».

L'élu guînois a peu apprécié d'apprendre son exclusion sur une chaîne de France Télévision : « Martine Aubry l'a annoncée alors qu'elle se promenait sur le marché de Lumbres. Le parti m'a traité comme un déchet sur la place du marché. Le PS ne sait pas mettre les formes : je suis une "grande gueule", mais si j'avais été invité à venir m'expliquer rue de Solférino, j'aurais peut-être changé d'avis ».

Le divorce semble définitif : « Le PS et moi n'avons plus les mêmes valeurs. J'ai l'humilité du médecin, on n'a pas la science infuse, on peut se tromper. L'image du PS, ça n'est pas comme ça que je l'imaginais. » L'exclusion d'Hervé Poher a eu un effet notable sur les sections socialistes des Trois-Pays : « Ça a laissé des traces ; ça a démotivé les militants. Il n'y a pas eu de vote à Guînes pour la désignation du futur premier secrétaire du PS »...

« J'ai payé ma "grande gueule" » Si le PS lui a retiré son "cachet rose", il n'a pas pu lui enlever ses mandats. Hervé Poher reste vice-président du conseil général du Pas-de-Calais et président du conseil communautaire des Trois-Pays : « Au conseil général, je continue de travailler avec une bonne partie de mes camarades. Sur ma liste de soutiens, j'avais 27 conseillers généraux, soit plus de la moitié du groupe socialiste et républicain. Je suis le seul dissident du PS à avoir pu me maintenir au second tour des législatives. Même si le résultat n'est pas celui qu'on attendait, j'ai fait un très bon score à Guînes et dans mon canton. C'était écrit que je ne rentrerais pas à l'Assemblée nationale. »

 Hervé Poher reconnaît que sa liberté de ton n'a pas joué en sa faveur : « J'ai souvent joué le rôle de tirailleur sénégalais. Il y a des gens qui ne m'ont pas fait de pub. J'ai payé ma "grande gueule", mais je n'ai jamais fait de politique politicienne pour préparer des élections ».

Dans le cadre de ses activités concernant le parc naturel régional ou le grand site des Caps, Hervé Poher est amené à exporter dans toute la France les idées développées dans le Pas-de-Calais en terme d'aménagement et de protection des sites naturels : « J'ai du boulot. J'ai arrêté la médecine pour me consacrer à la politique parce que ça me procure une jouissance intellectuelle. C'est passionnant de travailler dans le domaine de la gestion politique. A mon âge, j'apprends encore beaucoup de choses. Je suis plus un homme de dossiers que de parti. » Les cantonales étant repoussées en 2014, Hervé Poher se réserve l'idée de poursuivre dans cette voie. Il assure qu'il n'a pas été contacté par d'autres formations politiques. Mais les scores qu'il a réalisés dans son canton montrent que, même sans le soutien d'un parti, il pourrait bien figurer longtemps dans le paysage politique.

Partager cet article

Repost 0
Published by soutenirhervepoher
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de soutenir Hervé Poher
  • Le blog de soutenir  Hervé Poher
  • : Hervé Poher, votre nouveau Député
  • Contact

Présentation

null     

    icone adherer

Recherche

Aujourd'hui: le comité...

TOTAL = 1557 membres

 

1 Député/ CG

1 Sénatrice/ CG 

26 Conseillers Généraux

44 Maires

196 Conseillers municipaux

1289 Citoyens...

Revue de presse

Cet espace internet reprend tous les articles de presse concernant la candidature d'Hervé Poher... Et des autres... Pourquoi pas !